L'élasthanne dans les jeans

Comme pour le débat pain au chocolat/chocolatine, ou lait avant/après les céréales, et encore favorable ou non au vaccin Pfizer ; il y a celles et ceux qui préfèrent le 100% coton et l’équipe des jeans avec élasthanne. Pour ma part je parle de chocolatine et je mets mes céréales après le lait, c’est bon ? En ce qui concerne les jeans je préfère sans élasthanne parce que je maltraite un peu mes jeans. Et le vaccin dans tout ça ? On verra ça dans un prochain article évidemment.

Au départ j’avais prévu la blague avec la peine de mort, mais c’était un peu glauque.

 

Les avantages de l’élasthanne

Ce qui est bien avec le petit pourcentage d’élasthanne dans ta paire de jeans c’est qu’après les fêtes, tu peux encore l’enfiler. Et vraiment, pour avoir une paire de jeans très slim c’est plus simple car elle va évidemment s’adapter à la forme de ton corps alors que les marques produisent des pièces standardisées. J’en profite pour glisser un petit mot : un objectif d’ysorus c’est d’avoir un service de retouche avant envoi pour pouvoir avoir des jeans sur-mesure, parfaits quoi. Malheureusement cela prend du temps à développer et j’ai besoin d’encore un peu de temps et d’argent, mais vous serez tenus au courant dès que les premiers tests seront ouverts.

De manière assez évidente par contre, un jean contenant 1 ou 2% d’élasthanne ne va pas bien vieillir et il est difficile d’en trouver en bon état en friperie. Au bout d’un moment vous avez sans doute remarqué des petites ondulations sur ces pièces-là, étant les premiers signes d’usures, avec la détente du tissu forcément. Alors est-il intéressant – financièrement parlant, et, pour sa conscience écologique – de consommer des jeans contenant de l’élasthanne ? Encore une fois je n’exprime que mon avis, libre à vous de vous faire le vôtre, c’est même fortement recommandé. D’un point de vue financier malheureusement, vous avez beaucoup moins de chances de pouvoir revendre un jean contenant de la matière élastique, et allez sans doute devoir renouveler votre stock de jeans plus régulièrement. D’un point de vue écologique, c’est la même chose, mais à mon avis, se faire plaisir avec une paire de jeans contenant de l’élasthanne a un avantage : on ne va quand même pas détruire ces pièces-là, on a déjà emprunté à la planète – je fais une référence à un article précédent, ça se sent les études en marketing ou pas ? – autant ne pas jeter le CO2 par les fenêtres.

 

Le 100% coton

Voici le biais de cet article : je vais commencer par les points négatifs pour vous laisser finir par les points positifs du 100% coton, il faut forcément faire un choix alors je l’oriente en fonction de mes préférences héhé. 

Le gros point négatif du 100% coton, c’est sans aucune surprise, qu’il est moins confortable. Logique vous me direz. Ce qui veut dire que, étant donné qu’il est moins élastique, il faut être capable de trouver une pièce qui va vraiment bien parce qu’il y a moins de marge de manœuvre. 

CECI ETANT DIT, l’avantage de sa rigidité – pour cette friperie en tous cas – c’est qu’on est quasiment certains de mesurer les jeans de la même manière. Cela tombe sous le sens encore une fois (pas ouf cet article hein, je serais déçu d’avoir lu jusqu’ici perso) : il n’y a pas besoin de prendre en compte l’élasticité du jean, en étirant la taille pour la mesurer par exemple. Pour le moment, je n’ai eu qu’un seul problème de différences de mesures avec un client, et cela s’explique grâce à ce facteur à mon avis.

Comme je vous l’ai dit en introduction, je maltraite pas mal mes jeans (ça vadrouille fort) et un 100% est bien plus résistant, il magnifie les éraflures je trouve, bref c’est du solide quand c’est bien tissé et assemblé. Et enfin, en ce qui concerne la patine avec le temps, un 100% coton devient vraiment magnifique avec le temps.

  

Du coup, c’est quoi le mieux ?

Conclusion de Normand évidemment (et rendez le Mont Saint-Michel svp) : cela dépend de vos usages, de vos goûts et de la part que vous portez à l’écologie quand vous consommez des vêtements. Je ne pense qu’il y ait de bonne réponses à cette question, mais au moins vous avez quelques éléments (si vous ne les aviez pas déjà d’ailleurs, encore une fois article pas ouf l’article, fais un effort Lucas) pour choisir pour un achat en particulier, rien ne vous empêche de changer d’avis pour le suivant.

 

 

Un grand merci d’avoir de m’avoir lu, et à bientôt, autour d’un bon débat ou juste d’une pinte !

 

A bientôt,

Lucas

 

PS : pour bien servir une pinte, rincez le verre avant et inclinez le bon dieu, ça fait le montant parfait de mousse, comme dans les bars

PSS : l’oiseau pince

Laissez un commentaire